(garanti sans spoilers)

Depuis la fin de la saison 1, la plupart des personnages de Game of Thrones étaient dans un voyage initiatique qui leur faisait traverser nombre d’horreurs, de combats, et de moments épiques, jusqu’à la saison 4 qui voyait enfin certains de ces chemins aboutir. Le début de la saison 5 l’annonçait : après la conquête (que ce soit celle du pouvoir, ou l’issue d’une fuite), il est temps d’essayer de le maintenir, et les bonnes vieille techniques ne vont pas toujours fonctionner.

Par rapport aux autres saisons, Game Of Thrones S05 ne nous offre pas (à part une expédition rapide au Nord et le transfert à l’est de Tyrion) de grand huit pleins de rebondissements. A la place, on assiste au spectacle de nos personnages qui s’enlisent dans leur recherche : de revanche, de pouvoir, de survie. La plupart ont atteint une position intéressante, mais ils ont aussi oublié qu’ils vivent dans le monde des Westeros. Ce qui fonctionne pour gagner le pouvoir ne fonctionne pas forcément pour le garder : les dieux sont manipulés par les hommes, les hommes sont manipulés par leur mesquinerie, et peu importent la détermination ou la grandeur de la cause, les plus héroïques des personnages peuvent tomber au plus bas sur leur épées.

Ainsi en est-il de tous les personnages de cette saison qui se sont fait prendre à leur propre jeu par des personnages mineurs. Chaque épisode contient son lot de mise à mort et de combat épiques (ceux que le public attend et attend toujours). Mais au fil de cette saison, j’ai eu l’impression que ces scènes de combats tournent de plus en plus au bain de sang, quand les précédentes saisons fonctionnaient plus comme des sacrifices.

got

Il est donc dommage de voir tous ces personnages que l’on a suivi à travers moult aventures se prendre les pieds dans leurs robes et s’étaler dans des flaques de sang qui sont rarement les leurs. Alors que les menaces du Nord grandissent, le Plus Grand Bien est mis sur la touche par des vendettas et des stratagèmes personnels.

Est-ce que je m’en plains ? Non. La qualité des épisodes est toujours à la hauteur, même si les scènes de combats, les dialogues et les meurtres ont tendance à se répéter. En coursant moins de lièvres à la fois, Game Of Thrones arrive à moins s’éparpiller et laisser plus de temps à de bons acteurs. Mais là où les scénaristes sont cruels, c’est qu’ils sacrifient tout le coté « drame shakesperien » à travers les histoires des Maisons des Westeros, pour arriver aux déchéances et individualismes de chacun. La mise en scène épique nous fait toujours espérer des jours meilleurs, mais on se rend compte avec le dernier épisode que Game Of Thrones n’est rien qu’on monde d’hommes et de femmes violentes prêts à toutes les exactions.

Peut-être certaines morts de l’épisode final (Mother’s mercy) ne sont pas ce qu’elles sont. On sait depuis l’épisode Hardhome que la mort n’est pas quelque chose de fatal. Mais il semblerait que le personnage condamné au tout début de cette saison présentait la débauche de victimes inutiles qui allait suivre pendant 10 épisodes, quand il déclarait : I wish you good fortune in the wars to come.

Nous avons eu beaucoup de belles scènes intenses. La chance, elle, a tourné.

About the author

Cinévore reconverti dans les séries. J'adore parler de mes relations fusionnelles avec les films et séries qui ont su me séduire ! Spécialité : Séries

Related Posts

Facebook Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

The Get Down : n’importe nawak musical

The Get Down, c’est la partie rythmique des