L’un des meilleurs groupes indés de la planète rock est de retour avec un nouvel album ayant pour objectif de remettre les choses en place. Il faut dire que les dernières sorties du groupe partaient dans un sens étonnant, la faute à une musique de plus en plus difficile à appréhender que l’on pourrait rapprocher à l’intellectualisation de Radiohead. La différence est que les Dandy reste une formation méconnue de la plupart même si leur succès en Europe est notable par rapport aux USA.

Les premiers albums absolument orgasmiques du groupe font que les Dandy Warhols gardent une cote importante auprès de son public et chaque album reste une curiosité. This Machine est leur huitième CD et montre directement un retour à des sons plus abordables en rappelant aux bons souvenir de ce qu’ils savent faire de mieux. Côté mystérieux, guitares qui grésillent ou qui balance parfois du riff, rythmique solide et voix posé sont autant d’éléments rassemblés avec brio dés les premiers morceaux de cet opus. La densité musicale est un élément fondamental et typique des Dandy Warhols qui crée une atmosphère très particulière. On retrouve cette sensation plusieurs fois.

Cependant, malgré quatre premiers morceaux qui envoient du lourd (quoique le quatrième est un instrumental), la suite est plus mitigé. C’est redondant ou sans saveur à l’image de Rest Your Hand et l’insupportable 18 Tons. Heureusement, I Am Free réveille nos instincts primaires dans le plus pur style Dandy Warhols à donner envie de danser à poil (vous n’êtes pas obligé). Le duo final déçoit encore par un manque de tempo certain, bien loin des prouesses passées.

This Machine est un bon album mais on ne peut s’empêcher de le comparer avec ce qui a déjà été fait. Quelques bonnes choses à retenir pour un résultat encore un peu brouillon mais qui mérite tout de même d’être écouté !

Titres clés: Sad Vacation; The Autumn Carnival; I Am Free; SETI vs The Wow! Signal

About the author

Fondateur de CTCQJ un poil cinéphile mais aussi rockeur du dimanche, historien déchu, astronome nul en maths et amateur de foot croate. Spécialité: cinéma.

Related Posts

Facebook Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Plus de sens (critique)

Depuis sa création en janvier 2011, ce blog