Eh non, Manau n’est pas mort ! Il est facile et tout à fait compréhensible de croire que le groupe de rap celtique est has been en 2012 mais la sortie en Décembre dernier d’un nouvel opus force à tendre l’oreille.

Manau c’est un peu des restes musicaux de ma tendre jeunesse qui sont malgré les années, restés dans un coin de ma tête. En 1998 c’est le jackpot complet pour le groupe qui vend Panique Celtique comme des petits pains auréolé en plus d’une Victoire de la Musique. Mais ce succès est extrêmement fulgurant puisque le second album sort deux ans plus tard mais ne fera pas autant de bruit et emmènera Manau à complétement quitter le devant de la scène. Un troisième CD sort en 2003 mais il ne reste plus grand monde de la composition originel… Entre temps le chanteur au nom glamour, Martial Tricoche, tente un truc solo avec Premiers Pas mais fait autant bruit qu’une vesse dans les charts. Il faut dire que le garçon a un style à lui, parfois assez engagé qui va à l’encontre des standards de la Fnac. La qualité du contenu proposé a aussi décrue avec le temps…

Il a ainsi fallu attendre sept ans pour la sortie d’un nouvel album que l’on pensait ne jamais arriver. C’est même par un certain hasard que j’ai appris la disponibilité de ce dernier opus !

Mais PAF, on prend déjà un mauvais coup à la vue de son titre, Panique Celtique II: Le Village. Ça sent le marketing pour essayer de gagner quelques ventes et l’originalité en prend aussi pour son compte. En agrégation avec une pochette aussi moche dont on croirait être un teaser pour la nouvelle saison de Fort Boyard, cela fait peur… Maiiiis bon, Manau est peut être revenu aux sources me dis-je.

Rien ne sert de tergiverser car tous ces signes annonciateurs confirment les mauvais présages. En voulant faire du nouveau avec du vieux les morceaux se ressemblent tous et ne proposent aucun intérêt particulier. Les beats et instrumentaux pêchus des deux premiers albums sont ici bien moins percutants (voir pas du tout). Les efforts de ramener cornemuses et autres violons ne suffit pas à donner de l’ampleur à des chansons qui se ressemblent toutes et dont les temps forts n’arrivent jamais. Martial sait écrire de bonnes chansons, il l’a prouvé par le passé en racontant des histoires avec brio. Mais on tombe dans le banal, le manque d’inspiration se fait sentir et sa voix part dans des refrains qui rappellent de la bouffonnerie moyenâgeuse. Oui, c’est triste mais cette vision d’un banquet avec des chants du folklore local persiste de bout en bout sur Panique Celtique II.

On a le droit aux Intro et Je Parle itinérants de chaque albums et pour le reste à des titres aussi anodins que La Rumeur, L’amoureuse, La Sorcière,… qui indiquent clairement le thème de la vie d’un village. Mais chanter des trucs alternant entre naïveté, stéréotypes et refrains à festoyer, on est dans le mou.

Difficile de choisir des titres clefs tant le tout est homogène, seul Le Curée et Les Loups pourrait être considéré comme le morceau le plus réussi mais je n’en suis pas complétement convaincu.

INTERET

En bref, triste décrépitude pour Manau qui ne semble plus capable d’innover et tombe dans les abimes de l’oubli. On ne conseillera ce triste album qu’à bien peu de monde mais plutôt de se tourner vers le best of sorti en 2007 qui rappellera surement de bons souvenirs à certains mais aussi de connaitre d’intéressantes raretés car il y a du lourd.

Allez, mon petit top 5 de Manau pour se remonter le moral ! Comme quoi, pas besoin de parler de gun dans ta face pour faire un bon rap. Cliquez sur les titres pour les écouter.

  1. L’avenir Est Un Long Passé – Lyrics superbes, musique géniale qui raconte l’histoire de deux soldats français durant les guerres mondiales avec une conclusion brillante. Surement une de mes chansons préférés, je like veu gra.
  2. Fest Noz De Paname – Une savoureuse chanson sur les premiers Bretons à conquérir la capitale: « Imaginez l’affaire, nos pères et nos grand pères/Avec une banane remplie de gel histoire qu’elle tienne en l’air« . Fest Noz quoi !
  3. Le Chant des Druides – Powerfull avec des violons et des cœurs graves. J’avais peur à l’écoute de cette chanson à l’époque 😀 !
  4. Phare Ouest où pérégrinations alcoolisés qui invitent à guincher. Après ca, impossible de ne pas vouloir smurfer sur un putain de son d’Adamo.
  5. La Confession – Se faire shooté du haut de son appart et s’écraser sur le bitume c’est pas cool mais ca donne envie de se repentir.

BONUS

About the author

Fondateur de CTCQJ un poil cinéphile mais aussi rockeur du dimanche, historien déchu, astronome nul en maths et amateur de foot croate. Spécialité: cinéma.

Related Posts

Facebook Comments

9 Comments

  1. contrairement à certain ,je trouve que l album premier pas était superbe !
    Certaines chansons plus belles que d autres (chacun ses goûts) mais très bel album dans l ensemble qui mérite que l on prête attention aux paroles.

    Ce qui est domage c est que l on préfère médiatiser des « artistes » qui sortent de télé réalité et qui n ont en général que leur plastique ou leur forte personnalité à vendre ,mais pour le talent c est vide
    Alors qu attend la première puissance :les média pour faire un réel travail de communication honnête s ils connaissent enore la signification de ce mot
    A bon entendeur,MMe et Mr les critiques je ne vous salue pas

    1. En premier lieu merci pour ton commentaire 😉

      Je ne comprends pas bien qui tu vises dans ton second paragraphe car je suis le premier à détester la musique commerciale remplie de faux sentiments et de marketing. Martial à toujours été plutôt en dehors de ce monde et c’est pourquoi j’apprécie aussi sa musique. Je cite d’ailleurs le précédent album de Manau ou son album solo qui valent la peine d’être écoutés d’autant plus qu’ils sont passés totalement inaperçus.

      Je tape sur ce nouvel album car je trouve qu’il manque clairement d’originalité et les paroles d’habitude fameuses se transforment ici en histoires désuètes avec des “lyrics” sans grand intérêt. Fallait il sortir quelque chose avec le nom de “Panique Celtique 2″ ? Je ne sais pas si cela est une communication totalement honnête.

  2. Pingback: L’heure du bilan 2012 a sonné | CTCQJ !

  3. Martial est un excellent auteur et maintenant compositeur et je tiens a dire que j’adore ce nouvel album. On ne peux pas plaire à tout le monde. Longue vie à Manau. Il faut les voir sur scène, cela en vaux vraiment la peine. Une très belle équipe proche de son public. En ce qui me concerne je ne m’en lasse pas.

    1. J’aime beaucoup Manau et il est indéniable que Martial a un sacré talent pour écrire des chansons. Maintenant pour ce dernier album, je trouve le résultat tellement en deçà que je ne peux qu’être déçu.
      Merci pour ton commentaire 😉

      1. Je comprends ce que tu veux dire…:) Après moi je n’ai pas été déçu car j’adore ce qui est légendes et il me transporte tjs avec ses personnages. Après c’est spécial, on aime ou on aime pas. Je ne sais pas si tu es allé voir un de ses concerts dernièrement, mais hésite pas ! Au plaisir :)

        1. Je n’ai jamais vu Martial ou Manau en concert mais je n’ai pas souvenir d’un passage notable sur Lyon. Dans le fond, je vais sans doute me contenter des albums 😉 :)

  4. Bonjour

    Où peut on trouver l’album (matériel et non à télécharger) de Manau Panique celtique 2 le village ?

    Je suis pour ma part heureuse que Manau existe toujours. Quelle évolution dans les paroles ! C’est un très bon compositeur et je déplore qu’il ne soit pas d’avantage médiatisé. Cela me rappelle sa chanson le bousier… celui qui pousse sa boule contre vents et marées mais qui ne lâche rien.

    1. Merci pour ton commentaire.
      Je ne crois pas qu’il existe une version CD de l’album, je l’avais pris sur iTunes à l’époque. En tout cas, il n’y a rien de tel sur Amazon à ce jour.

      Pour revenir à l’album en lui même, il faudrait que je le réécoute pour faire évoluer mon avis, qui, il faut bien le dire, était assez sec à l’époque où j’ai écrit ces lignes (en 2012) ! N’en demeure pas moins que Martial est un musicien que je respecte et que j’apprécie malgré tout. Il est sans doute dommage d’avoir parié sur les noms « Manau » et « Panique Celtique 2 » malheureusement trop ancrés dans le passé pour attirer du public. Par ailleurs, je retire mes propos sur « l’aspect marketing » de cet album car, bien sur, c’est le nerf de la guerre surtout pour un artiste peu médiatisé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Plus de sens (critique)

Depuis sa création en janvier 2011, ce blog