Détails sur le produitLa ville de Minneapolis au nord des Etats-Unis a donné à l’histoire du rock quelques grands noms dont Prince est bien évidemment le plus renommé mais elle fut également le berceau d’un pan du rock alternatif des années 80 dont Hüsker Dü et les Replacements en furent les plus illustres représentants et même s’ils obtinrent les soutien de la critique, cette reconnaissance ne se traduisit pas vraiment concrètement sur le plan commercial. Aux deux noms susmentionnés, on peut sans problème attribuer Soul Asylum et bien que l’album chroniqué paru en 1992, il mit tout le monde d’accord. Il faut savoir que ce groupe digne d’intérêt a mangé de la vache enragée au cours de la décennie précédente, publiant des albums intéressants mais ne parvenant pas à décrocher la timbale. Ce sera chose faite avec ce disque remarquable.

[youtube_sc url= »https://www.youtube.com/watch?v=Qg7h96eb09g& » ]

Soul Asylum a malheureusement tendance à rentrer dans la catégorie des « one-hit wonders », c’est-à-dire celle des artistes dont on se souvient pour une chanson qui a marqué une époque ou une année et puis basta. Il est vrai que la bande à Dave Pirner est momentanément restée sous les feux de la rampe en 1992-1993 grâce à ce titre imparable d’une grande puissance émotionnelle, parvenant au numéro 5 des charts américains. Le clip est lui aussi resté célèbre car en plus de passer en boucle sur MTV, il représentait des photos d’enfants ou d’adolescents ayant disparu dans des circonstances mystérieuses. La vidéo a permis de retrouver plusieurs d’entre eux. Mais Runaway Train n’est pas l’arbre qui cache la forêt concernant la qualité de Grave Dancers Union et le groupe a plus d’une corde à son arc. D’autres excellents titres mélodieux tantôt mélancoliques, tantôt rageurs méritent largement qu’on leur prête l’oreille tels Black Gold ou Growing Into You où l’on jurerait entendre Tom Petty découvrant le grunge. De ce mouvement musical, c’est surtout au look vestimentaire des musiciens que ces derniers seront rattachés un peu à tort alors que la musique, à défaut d’être novatrice porte le fruit d’années de travail et d’influences musicales tout à fait digérées. On notera également que pour la petite histoire ce n’est pas le batteur original Grant Young qui tient la batterie mais un requin de studio, le producteur Michael Beinhorn (Soundgarden) s’étant déclaré insatisfait du jeu du batteur original.

[youtube_sc url= »https://www.youtube.com/watch?v=NRtvqT_wMeY& »]

La suite de la carrière de Soul Asylum sombrera dans l’indifférence quasi-générale. Let Your Dim Lights Shine (1995) ne marquera pas autant les esprits et après la publication de Candy From a Stranger (1998), le groupe se mettra en hiatus mais se reformera au cours des années 2000, notamment lors d’un concert de soutien pour le bassiste Dan Murphy atteint d’un concert de la gorge auquel malheureusement il succombera l’année suivante. Pirner et son groupe sont toujours en activité mais leurs enregistrements n’arriveront pas à la cheville de ce Grave Dancers Union. S’il ne vous faut qu’un album……

About the author

Musicophage invétéré vivant au rythme de riffs grisants et autres lignes de basses cataclysmiques. Spécialité: musique rock.

Related Posts

Facebook Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Back From Rio (de Roger McGuinn)

Comme l’a écrit Philippe Manoeuvre dans le deuxième