Détails sur le produitMark Lanegan a un point commun avec Dave Grohl et Mike Patton: c’est un vrai bourreau de travail. Comme les deux musiciens mentionnés ci-dessus, il ne tient pas en place entre ses albums solo (remarquables) et ses collaborations avec ses pairs musicaux, que ce soit les Queens Of The Stone Age ou Isobel Campbell de Belle & Sebastian. En fait cette hyperactivité ne l’a jamais vraiment quitté même lorsqu’il officiait au sein des Screaming Trees, groupe injustement méconnu dont il fut le chanteur de 1985 à 2000, année de leur séparation. Déjà à cette époque, ses excellents albums solo comme Whiskey For The Holy Ghost (1994) avaient dévoilé un talent rare et facilement reconnaissable entre mille. Un don confirmé par le groupe dont il est question ici.

Comme Nirvana ou Pearl Jam (Lanegan était très intimement lié à ces deux noms majeurs du rock), les Screaming Trees sont apparus avec la vague grunge mais contrairement à ces 2 poids-lourds du rock, le groupe a eu toutes les peines du monde à s’imposer auprès du grand public. A qui la faute? Est-ce dû au tempérament explosif des musiciens où les bagarres et prises de têtes étaient monnaie courante? Selon le batteur Barrett Martin: « chaque membre de ce groupe l’a quitté au moins une fois » et Liam Gallagher d’Oasis (avec qui le groupe tournera en 1996) se moquait souvent de leur caractère explosif! Est-ce dû également au physique peu aguicheur de son chanteur et au fait qu’il ne bouge pas sur scène pour mieux se concentrer sur le chant? Où bien la présence de deux musiciens obèses dans le groupe (les frères Conner) ce qui a provoqué la réticence d’MTV à diffuser leurs clips?

Quelles que soient les raisons de la confidentialité de ce groupe et à l’écoute de Sweet Oblivion, une évidence s’impose: les Screaming Trees étaient un groupe unique, capable de conjuguer hard rock à la Led Zeppelin, atmosphère envoûtante à la Doors avec le côté rigide du Gun Club. Ils possédaient un sens aigu de la mélodie et des chansons comme Winter Song, Dollar Bill ou Julie Paradise suscitent l’émerveillement chez l’auditeur. C’est également dans cet album que l’on trouve leur mini hit Nearly Lost You que l’on retrouvera dans l’excellente bande-originale du film Singles. De plus, il faut savoir gré au groupe de ne pas être tombé dans les clichés du grunge comme le désespoir ou la dépression. Les chansons du groupe sont davantage influencées par la religion comme en témoignent les premiers vers de Winter Song: « Jesus knocking on my dooy/ late last night and early this morning ».

Fans de grunge ou de rock mélodique (ou les 2 à la fois!), cet album remarquable n’attend que vous! Personnellement il ne m’a fallu que 2-3 écoutes pour tomber sous le charme.

About the author

Musicophage invétéré vivant au rythme de riffs grisants et autres lignes de basses cataclysmiques. Spécialité: musique rock.

Related Posts

Facebook Comments

2 Comments

  1. Je découvre vos articles avec grand interêt, il sont passionnants

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Back From Rio (de Roger McGuinn)

Comme l’a écrit Philippe Manoeuvre dans le deuxième